Partagez | 
 

 -5000 - A dangerous adventure [Pv Docky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Willow S. Nuada

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Evan Rachel Wood
Messages : 59
Fiche : I'm Willow Nuada

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sanctuary
A traversé la brèche en : 27 Avril 2010
Est arrivé à Lumen en : 15 janvier 2010

MessageSujet: -5000 - A dangerous adventure [Pv Docky]   Dim 19 Mai - 5:34

- 5000, Tandora II

Après un mois d'absence, le Docteur lui était de nouveau apparu dans un parc cette fois. Alors qu'elle allait tout simplement jouer un morceau au parc pour passer le temps, se désennuyer, elle avait aperçu la boîte bleu appelée TARDIS. Elle avait du s'y prendre à 2 fois pour que le propriétaire vienne enfin ouvrir la porte, manquant de peu de se prendre trois coups au visage. Ses compagnons se seraient bien demandés comment il se serait fait le bleu qu'il aurait eut au visage. Mais après tout, peut-être qu'il ne les aurait revu qu'après que le bleu se soit évaporé, ou pas. Mais ça n'aurait pas été de sa faute, c'est lui qui a ouvert la porte d'un coup... Et puis, on s'en fou, l'histoire ne tourne pas autour de cet évènement!

Les deux êtres s'était assis pour parler de ce qu'ils avaient fait en un mois de séparation. La jeune femme lui avait parlée de ses aventures nocturnes qui consistaient à sauter de toit en toit. Elle avait l'Habitude à Londres étant familiarisé avec l'Architecture, la composition des matériaux et les intempérie. Qu'il pleuve ou qu'il face brouillard, la jeune femme ne manquait jamais son coup sinon elle trouvait le moyen de se rattraper à n'importe quoi. Elle grimpait aux briques, aux gouttières et même aux fenêtres. Elle était pire qu'une araignée, qu'un gecko. Elle Grimpait n'importe où à n'importe quelle température et ce peut importe la météo. S'était peut-être sa perspicacité ou sa détermination, qui sais, qui lui permettait de réussir le quasi impossible. S'était sa fierté. Elle parvenait à faire des acrobaties dignes de Spyder-man, mais elles étaient vrais les siennes. Elle n'avait pas peur de se jeter dans le vide, de frôler le sol accrocher à une corde à linge ou un câble. Elle se foutait un peu de sa vie en claire. De toute façon qui l'aurait pleuré, mise à part le Docteur peut-être? Personne. Elle n'avait plus ni famille et n'avait jamais eut d'ami à proprement parler, seulement de bonne connaissance. Ses ennemis étaient plus nombreux et s'était parfois eut qu'elle considérait comme des amis puisqu'ils lui faisaient vivre, parfois, de sacrées aventures.

Mais pour en revenir à cette journée, la jeune femme avait sortit son instrument et en avait jouer un magnifique morceau à son compagnon de journée. Elle était virtuose et jouait donc les yeux fermés. Alors qu'elle jouait, le vent s,était levé transformant sa chevelure en incendie, les oiseaux s'étaient mit à chanter et le soleil était sortit de derrière les nuages. Son sang était de la lave, elle le sentait couler dans tout son corps. Elle aurait, à se moment, pus dire à quels endroits exactement se trouvait tout ses vaisseaux sanguins sans avoir le moindre problème. Elle aurait même pus les dessinés! Son coeur était un véritable brasier qu'elle sentait dans sa poitrine et sa peau était un véritable feu de forêt. On aurait pas pu cuire un oeuf, mais la toucher à se moment là aurait été l'équivalant de mettre les pieds sur le sable en plein midi pendant l'été. S'était extrèmement chaud, voir bouillant. Mais pour la Pyrokinésiste, s'était normal. Elle était un incendie intérieurement, son caractère le reflétait souvent. Impulsive, têtue, parfois sauvage, une véritable tigresse oui!, elle ne lâchait pas le morceau facilement et se battait avec énergie.

Lorsqu'elle eut fini sa mélodie, ceux qui les observaient partirent, le vent tomba, le soleil se cacha de nouveau et la magie sembla retomber. Ce fut à ce moment que le Docteur décida de lui proposer de l'accompagner dans le TARDIS dans un voyage au travers l'espace et le temps. La jeune femme avait d'abord été sceptique avant d'accepter. Que pouvait-il lui arriver avec cet homme en qui elle avait une totale confiance? D'accord, s'était tout de même un inconnu, mais la jeune femme s'en fichait. S'ils se retrouvaient en danger elle en serait tout simplement plus que ravie, adorant le danger et l'adrénaline. S'était à ça qu'elle carburait, l'adrénaline. Elle ne pouvait vivre sans cela. L'adrénaline enflammait son sang, entraînait son coeur dans un tango endiablé, mettait tous ses sens en alerte et lui donnait plus d'énergie que pouvait lui donner n'importe quelle boisson énergisante.

Après quelques arrêts, ils étaient arrivés sur Tandora II. De granges falaises, une immense chute et de l'herbe à la couleur de la crinière de la rousse. De grands arbres faisaient ombres sur ces herbes de feu et leur feuillage verdoyant contrastait avec douceur sur ce brasier de prairie. Au loin la jeune femme aperçu un village à près de cinq kilomètres. La jeune femme était remonter dans le TARDIS et le fou dans la boîte bleu avait déplacer son "vaisseau" dans le village. Ce dernier était très vieux, maisons de pailles et d'écorces ou de pierres pour certaines, ces maisons lui rappelait l'antiquité. Les habitants était vêtus de cuirs et de fourrures. La jeune femme et le Docteur flashaient plus qu'autre chose dans se décor. Surtout Willow qui était vêtu d'un débardeur sans manche vert forêt lui dégageant légèrement son ventre et elle portait des leggings noirs bien plus que moulants. Willow posa un son regard émeraude sur le Docteur, d'abord surprise, puis avec amusement.

- « On ne passera pas inaperçu si vous voulez mon avis Docteur » lui dit-elle, un légé rire dans la gorge.

S'était fantastique, pour elle. Elle n'avait jamais imaginé rien de tel même dans ses rêves les plus fous.

Une légère musique s'élevait, provenant d'un vieil instrument de bois à corde manipulé par un vieillard. LA jeune femme le regarda un moment jouer avant de mieux détailler les alentours: les rues étaient de terres battue, de la paille était parsemé par endroit, un puis de pierre se trouvait au milieux de la place...

La jeune femme regarda de nouveau son compagnon lorsque des sentinelles commencèrent à s'approcher d'eux. La jeune femme avait eu le réflexe de posé sa main sur son revolver accroché à son étui qui pendait à une ceinture de cuire et chaînes posée de travers sur ses hanches. Elle avait un seule problème: son barillet ne contenait que six balles et elle n'en avait pas de rechange...

- Doctor, qu'est-ce qu'on fait?

Elle se méfiait de ces sentinelles. Les époques aussi "anciennes/préhistoriques" avaient toujours contenu beaucoup d'injustices et de violence. Si elle avait su qu'elle atterrirait dans ce genre de monde aujourd'hui, la jeune femme aurait pensée à apporter des cartouches de rechanges, mais il en était rien. Un léger faux d'adrénaline coula dans ses veines, la rendant prête à une confrontation.

Le regard toujours encré dans celui de son compagnon, la jeune femme attendait la réponse du Timelord.

_________________



If love is what you need
I solder I will be
chocolats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: -5000 - A dangerous adventure [Pv Docky]   Dim 19 Mai - 9:44



23 novembre -5000, années terrestres, Tandora II :

Willow S. Nuada … Bien que le docteur aimait River, celui-ci n’a plus eu de nouvelle d’elle et ne sait pas s’il en aura un jour. Il ressentait une chose similaire pour Willow. Il ne savait pas comment cela se faisait mais il ressentait des sentiments qu’il n’avait jamais ressenti, mais qui lui rappelait ceux qu’il avait pour River. Ce sentiment il le connaissait mal s’étant régénéré. Cependant il avait réussi à en cerner certaines propriétés : ses cœurs s’emballaient, ses mains devenaient moites et il ne savait quoi dire. Le docteur ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Mais il faut dire que la beauté de la jeune femme le submergeait. À tel point qu’il ne savait pas quoi faire en sa présence. Le docteur était chamboulé à chaque fois qu’il la voyait Il ne savait pas quoi faire et était gêné. Gêné comme il ne l’avait jamais été auprès d’une personne et il ne comprenait pas ce qui lui arrivait.

Le docteur après avoir atterrit et lu un peu, la magnifique jeune femme à la crinière de feu, frappa à la porte de son TARDIS. Quand il vu la surprise qui se présentait à lui, il ne pu que sourire et ne sut quoi faire d’autre. Il regarda la jeune femme d’un regard qu’il ne se connaissait que lorsqu’il regardait les gens qu’il aimait : avec amour et tendresse, et ce regard il ne comprenait pourquoi il l’avait à ce moment précis, avec cette jeune femme qu’il connaissait à peine. Il avait déjà pour elle un sentiment fort qu’il ne comprenait toujours pas. Il savait très peu de choses d’elle et pourtant se sentait déjà très proche d’elle. Pourquoi ressentait-il déjà ça pour elle, il n’en savait rien.

Son bonheur fut tellement grand, qu’il ne put se retenir de la faire venir dans son TARDIS. Quand il vit la jeune femme s’émerveiller devant l’intérieur du TARDIS, ceci réchauffa le cœur do docteur : il était heureux. Il observa chaque pas de la jeune femme en sa direction. Il la regardait avec tendresse. Il adorait la magnifique jeune femme au tempérament de feu, bien qu’il ne l’ait vu que 2 fois dans sa longue vie. Elle représentait déjà beaucoup pour lui.

Ils allèrent alors sur Tandora II, destination que le docteur aimait beaucoup. Il fit plusieurs manipulations autour de la console pour pouvoir atterrir sur la bonne planète, bien sur plus de 7000 ans plus tôt dans cet univers, car la planète n’était pas intéressante avant cette époque et inexistante à partir de 1950, années terriennes. Quand ils arrivèrent sur la planète de feu, ils virent les étendues d’herbe rousse sur le sol, les arbres aux feuilles vertes les surplombant et le canyon de macrisceros leur faisant face, le plus grand canyon de cette planète, s’étendant sur plus de 500 kilomètres de longueur. Le paysage était digne de ce que l’on racontait. Au loin, à 5 kilomètres de là se trouvait un village. Le docteur décida d’y aller avec Willow. Ils entrèrent tous deux dans le TARDIS qui les amena en centre ville. Ils en sortirent quand le celui-ci atterrit.

« On ne passera pas inaperçu si vous voulez mon avis Docteur, dit-elle avec un léger sourire.
-Oh, ne vous inquiétez pas, on doit être dans la ville du dessus, lui répondis-je avec le même sourire. »

Mon regard passa alors des gardes à Willow et de Willow aux gardes. Les sentinelles postées là n’avaient pas l’air d’approuver notre présence, et effectivement dans cette partie de la ville ils se faisaient remarqués. Willow lui demanda ce qu’ils faisaient maintenant et le docteur lui répondit qu’ils allaient se balader. Il prit Willow par la main et la tira dans les ruelles de la ville jusqu’à atteindre la plus grande hutte du village. Le docteur se présenta sous l’identité du ministre du commerce de la planète et il entra dans la hutte.

L’intérieur n’était en aucun cas comparable au reste de la ville : Les murs étaient recouverts de métal ainsi que le sol. Au fond de la hutte, juste derrière ce que j’oserais appeler le trône du chef du village, il y avait un ascenseur en métal, dont le docteur conclus qu’il était celui qui les emmènerait dans la ville interne. Seul le toit était réellement fait de paille et non d’aucuns matériaux qui pouvaient composer cette pièce. Le trône était fait de trois matériaux : du métal pour le socle, qui avait été recouvert de bois sculpté, sans doute pour donner un aspect plus esthétique à la chose et enfin du tissu pour permettre au chef de village de s’asseoir en tout confort.

Le chef se leva pour accueillir les nouveaux arrivants. Il vérifia alors l’identité de ses invités et les invita à rejoindre la ville interne. Le docteur sourit alors à Willow qui lui sourit en retour. Ils entrèrent alors dans l’ascenseur. Quand ils eurent passé la limite du sol de la hutte, les parois devinrent du verre et une immense ville, tout de métal et de verre fait se pressentît à eux. Willow n’en revenait pas. Le docteur sourit à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Willow S. Nuada

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Evan Rachel Wood
Messages : 59
Fiche : I'm Willow Nuada

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sanctuary
A traversé la brèche en : 27 Avril 2010
Est arrivé à Lumen en : 15 janvier 2010

MessageSujet: Re: -5000 - A dangerous adventure [Pv Docky]   Dim 19 Mai - 11:12

Quel sentiment étrange coulait en elle, dans chacune de ses veines, au travers chaques cellules de sa peau. Willow n'avait jamais, encore, ressenti ce sentiment qui naissait en elle à chaque fois que le Docteur était près d'elle. Certes, elle ne l'avait vu que deux fois dans sa vie, il était un parfait inconnu pour elle. Elle ne connaissait rien de cet homme mystérieux qui l'avait percuté un mois plutôt dans sa drôle de boîte bleu qui se trouvait à être plus grande à l'intérieur. Ce sentiment étrange elle l'avait plus ou moins cerné. Quand le Docteur était près d'elle, elle sentait son sang s'enflammer plus que d'habitude, son coeur se réchauffer et battre à la chamane dans sa poitrine tant la joie était présente à l'intérieur. Les rires sortaient en grappe de sa gorge comme des évadés puisqu'ils étaient habituellement de véritables prisonniers. Ses mains devenaient molle, elles n'avaient plus de fermetés ce qui inquiétait légèrement la jeune femme car elle craignait de ne plus être capable de tenir son arme. Parfois les mots lui manquaient, restant coincés dans sa gorge comme une petite armée de timide qui refusait de sortir par crainte d'être tués. Cet homme, le Docteur, avait un certain charme avec ses cheveux en bataille, son noeud papillon et ses costumes. Il dégageait un je-ne-sais-quoi qui la charmait. Une énergie qui la revigorait, qui lui donnait l'impression d'être capable d'accomplir mille fois l'impossible. S'était une sensation indescriptible pour la jeune femme. Elle n'avait même pas de mot pour le décrire, sauf qu'il s'emparait d'elle comme une possession, mais ce n'était pas cela. Elle se sentait belle à ses côtés, elle se sentait femme même. Elle était une femme oui! Mais habituellement elle ressemblait plus à un homme avec sa froideur, son impulsivité à flinguer et à régler ses problèmes en usant de la violence sans oublier son penchant pour le danger et l'adrénaline.

Willow adorait Tandora II. Avec son herbe de la couleur du feu, ses arbres au feuillage d'émeraude et son eau cristalline tombant de la chute et glissant entre les falaises. Même ce village ancien elle l'adorait. Elle avait l'impression de se retrouver dans l'ancien temps. L'air était pure, l'ambiance était légère... Et ils flashaient dans le décor. Ça la jeune femme aimait moins. Elle préférait passer inaperçu. S'était une manie qu'elle gardait de son ancien emplois d'enquêtrice et aussi dû à l'habitude qu'elle avait prise quand elle s'adonnait à sauter de toit en toit. Imaginer que quelqu'un vous voit tomber entre deux bâtiments sans savoir que vous venez de sautez sur un balcon? En oubliant que ça serait une situation plus que mourante, elle serait aussi embarrassante puisqu'il n'est pas très censé pour une enquêtrice de faire une activité aussi dangereuse. Mais cela Willow s'en foutait, encore aujourd'hui, puisqu'elle apprenait des techniques plus que criminel... Comment forcer une serrure, des menottes... faire des bombes, déclencher un incendie de loin, interféré avec les caméras ou les désactiver avec les alarmes. Mais ce côté d'elle, mieux vos le laisser caché.

Les voilà dans le village et les sentinelles ne semblent pas les apprécier vraiment. Normal, on dirait que Willow est une fille... ouais, avec son habillement plus que sexy pour cette époque. Sans parler du Docteur qui à vraiment l'air fou en se moment, comme elle qui à la main sur son arme à feu. Six balles. Elle n'avait que six balles! Il faudrait qu'elle pense à toujours se trimbaler avec des balles de rechanges, au moins elle ne craindrait plus d'en manquer. Et puis, pour qui ils se prenaient ces mecs? D'accord, ils sont des sentinelles, mais Willow et le Docteur ne son pas des êtres menaçants, surtout le dernier! Quand à la première, oui, elle est menaçante. À ce moment, à qui la regarde, elle ressemblerait à une tigresse prête à bondir pour protéger celui qui l'accompagne et sa propre vie. Willow ne connaît pas la peur, ou très peu, trop habituer à faire face aux pires ordures qui existes, à avoir le canon d'une arme braquer entre les deux yeux. Même avec l'objet de mort sur son lobe frontale, la jeune femme parvient à faire de l'humour ou à rabaisser l'être qui ose la menacer. Oui, Willow Sasha Nuada n'a pas peur et n'aura jamais peur de la mort. Il s'agit plutôt d'une amie avec qui elle s'est lié depuis fort longtemps. Lorsque la jeune femme lui avait dit qu'ils ne passeraient pas inaperçu, le Docteur lui avait répondu qu'ils devaient être dans la ville du dessus. Alors il y aurait deux villes? Une au-dessus et une autre en-dessous? Étrange... Pourquoi vivre reclus dans les tréfonds de la terres? Willow ne comprenait pas.

Elle allait demander au Docteur après lui avoir demander ce qu'ils allaient faire, mais l'homme l'attrapa par la main en lui disant qu'ils allaient se promener. La main du Docteur était tiède dans la sienne. Tiède? Plus froide que tiède, mais la jeune femme sentait à peine la différence, ce qu'elle ne trouvait pas normal puisque qu'habituellement sa peau était chaude comme les rayons du soleil. Elle aimait ce contacte, cette fraîcheur, cette peau douce contre la sienne. Elle avait l'impression que leurs mains étaient du velours, du satin... Ils marchèrent ainsi, main dans la main, parmi les ruelles de la ville jusqu'à ce qu'ils arrivent devant une grande hutte que Willow su être la plus grande de la ville et donc celle du dirigeant sans doute.

L'intérieur était complètement différent de l'extérieur, mise à part le toit. Du métal recouvrait les murs et le sol tout comme le trône où était assis le chef qui vint vérifier leur identité. Willow ne comprenait pas pourquoi son compagnon s'était présenté sous une fausse identité, ministre du commerce de la planète et quoi encore? Ils ne ressemblaient pas à des commerçant, surtout la jeune femme qu'on aurait plutôt pris pour une mercenaire sans coeur ni pitié, mais elle joua le jeu se présentant comme conseillère. Ils prirent finalement l'ascenseur pour arriver au niveau inférieur.

Pendant le trajet la jeune femme avait demander au Docteur pourquoi il y avait une ville souterraine et une ville à la surface. S'était sur ce quoi elle bloquait le plus. Elle aurait été incapable de vivre sous terre ainsi terré à jamais... I.N.C.A.P.A.B.L.E! Elle n'était pas un reptile ou un yéti! Quand ils furent sous le niveau de terre de la hutte, Willow fut émerveillé par la splendeur de la ville qui se découvrait devant elle. Elle était tout simplement bouche-bée et ne savait plus quoi dire. Tout était fait de métal et de verres, s'harmonisant avec merveille. Se fut à peine si la jeune femme comprit la réponse du Docteur à sa question. Mais il y avait une chose que la femme rousse aimait moins, s'était l'Ascenseur qui lui donnait l'impression d'oublier son coeur et ses tripes en surface. La jeune femme souriait d'émerveillement. Elle tourna la tête vers son compagnon et lui sourit en retour du sien. Elle ne regrettait pas d'avoir accepter son invitation à voyager à bord du TARDIS et ne voyait pas comment la situation pourrait mal tourner. Mise à part si l'ascenseur tombait en panne et qu'ils amorçaient une descente en chute libre, il était sûr qu'elle se mettrait à rire comme dans un manège, la rousse ne voyait aucune situation possible.

Sentant une légère pression sur sa main, Willow baissa les yeux avant de rougir très légèrement. Ils se tenaient toujours la mains et ne semblaient pas prêt à les séparer. Willow ne détestait pas se contact, au contraire. Dans un lieu inconnu, à une époque inconnu, se simple contacte avait quelque chose de rassurant, de réconfortant même. La jeune femme ne craignait pas de se perdre, mais disons qu'elle ne voulait pas rester prisonnière d'un monde souterrain qui lui était complètement inconnu et où elle risquait de sortir du lot avec sa crinière de flamme. Qui savait quels genres de danger reposait sous la splendeur de la ville souterraine de Tandora II?

_________________



If love is what you need
I solder I will be
chocolats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -5000 - A dangerous adventure [Pv Docky]   

Revenir en haut Aller en bas
 

-5000 - A dangerous adventure [Pv Docky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Partenariat] Warriors Cats Adventure
» DANGEROUS LIAISONS.
» [Cultissime] Jojo's Bizarre Adventure
» Somethin’ ‘bout you makes me feel like a dangerous woman.
» Dangerous Woman Tour - 19/01 au 03/02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reality is Broken :: We don't need you anymore ~ :: Everything has an end ~ :: x.We're all stories in the end.x-