Partagez | 
 

 M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Doctor

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Matt Smith
Messages : 20
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Whoniverse
A traversé la brèche en : 20 Octobre 2021
Est arrivé à Lumen en : 10 Janvier 2010

MessageSujet: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Dim 2 Mar - 16:18

Dimanche 11 Avril 2010, aux alentours de 15 heures

 Le son unique et si particulier du TARDIS se faisait entendre alors que la machine se matérialisait dans une ruelle infréquentée avant que n'en déferle le docteur, un étrange boîtier à la main

L'étrange engin émettait un bruit qui s'apparente à un "Ding" a vrai dire c'était même totalement un "Ding", "Ding" que son propriétaire semblait suivre alors qu'il sortait de la petite impasse pour déboucher sur la ville.

Eventuellement les habitants semblaient avoir connus pire puisque la vue d'un homme qui brandissait un mystérieux engin devant lui ne sembla attirer que le regard moqueur de quelques passants que le docteur ne manqua pas  de dévisager pour bien leur faire comprendre "qui est le patron" comme il avait tenté de le dire une fois, avant de se rendre compte que c'était une phrase ridicule dans sa bouche mais peu importe !

En réalité ce que cherchait le seigneur du temps était des résidus aliens, la trace d'anciens ennemis qu'il avait traqué par le passé, des extra-terrestre métamorphes, les Zygons.

Et oui c'était bien le problème ! Ils pouvaient changer d'apparence, ce qui compliquait bien la tâche du docteur, mais heureusement la machine finit par sonner alors qu'il s'approchait d'une jeune femme aux yeux bleus !

-Aha ! Te voilà, Zygon ! Tu croyais pouvoir m'échapper ?! Jamais ! Et...Ding !

Observant la regard d'incompréhension totale de la jeune femme lorsqu'il pointait sa machine vers elle, l'homme la ramena un instant vers lui pour entamer de brèves explications.

-"C'est une machine qui faait, Ding". -La machine fait "Ding" juste après le docteur. "Aussi elle fait micro-onde a distance et télécharge des BDs du futur je sais jamais quand m'arrêter. Oh fait pas cette tête !! je sais très bien ce que tu es : un Zygon."

Mais alors que le docteur s'apprêtait à continuer son monologue ultra-rapide, la machine l'interrompit d'un bruit plus fort, en effet la fille en question n'était pas un Alien mais elle avait été en contact avec l'un d'eux...contact ? Oh non !

Oh non non non ! Écoutez moi c'est important, ça risque de changer votre vie est-ce que vous-... Oui désolé vous êtes peut-être humaine...probablement...bon d'accord vous êtes complètement mais dites moi ! Est-ce que vous avez été en contact avec quelqu'un, une personne vous a bousculé ou serré la main ?! Vite vite !"

Le docteur parlait très vite, ses pieds tapaient contre le sol de plus en plus vite jusqu'à ce qu'il se trouve en train de courir sur place, il laisse à la jeune femme un temps de réponse avant de la saisir par la main pour entamer une course rapide a travers la foule mais qui fut avant tout précédée de quelques mots :

-"Venez avec moi ! Si cette chose vous a touchée ne serait-ce qu'une seconde elle a établi un lien psychique avec vous et vous êtes en danger il faut la retrouver." -Il se stoppe net pour faire volte-face et ainsi fixer la jeune femme. "Com-..Oh vous avez de beaux yeux. Bleus. Bleu TARDIS...hm non, plus clairs. Peu importe, au fait comment vous vous appelez ?" Il laissa vaguement le temps à la jeune femme de répondre avant de reprendre. "Parfait Blue Collins, courrez pour votre vie !" Et le revoilà réparti dans une course folle guidé par sa machine.

Quand on rencontre le docteur, il ne se passe jamais longtemps avant qu'on ne commence à courir, et cette course-là allait être l'une des plus éprouvantes dans la vie de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Collins

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Tracy Spiridakos
Messages : 58
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sherlockian
A traversé la brèche en : 31 juillet 2010
Est arrivé à Lumen en : 2 avril 2010

MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Mar 4 Mar - 5:02

Le 11 avril, aux alentours de 15 heures.

Blue errait dans la ville de boutique en boutique afin de se dénicher quelques effets personnels nécessaires à son éventuelle colocation avec le très joli David.  Rencontré la veille lors d'un impact plutôt violent -et inattendu- la jeune femme était vite tombée sur le charme du grand jeune homme et, de fil en aiguille, avait accepté son offre d'aller habiter chez lui.  Elle n'était arrivée à Lumen que depuis une semaine, n'avait pas encore eu le temps et la chance de se trouver un logis afin de se rebâtir une vie.

Se rebâtir une vie...

Un terme qui continuait de la rebuter puisqu'elle ne parvenait toujours pas à accepter le fait qu'une indésirable brèche lumineuse l'ait aspirée pour l'arracher à sa famille et son bien-aimé ainsi qu'à son monde et ses si belles montagnes.  Par sa faute, elle avait aboutit dans un endroit qu'elle ne parvenait pas à aimer et était forcée d'obéir au doigt et à l'oeil des vaillantes et aidantes personne de l'UANA qui l'avaient aussitôt prise en charge et lui avaient déniché un emploi d'enseignante dans une école de petits bambins.  Maintenant qu'elle s'était trouvé un endroit où vivre, ne manquait plus que quelques trucs à acheter avant d'emménager chez David.

Blue était sur le point de pénétrer une boutique lorsqu'un grand, très grand gaillard affublé d'un noeud papillon s'approcha d'elle, une étrange boite à la main.  Son premier réflexe fut de reculer d'un pas ou deux, surprise par la soudaine proximité de l'homme.  Elle le fut davantage lorsque celui-ci la qualifia de... de quoi?  De Zygon?

- Pardon?

Elle se mit à regarder tout autour d'elle, convaincue qu'il s'agissait d'une méprise et que non loin d'eux se trouvait le véritable "Zygon" et constata avec stupeur que c'était bien à elle qu'il s'adressait.

- Mais je...

Son regard d'affola, plongeant dans la plus totale des incompréhensions.  Elle sursauta lorsque l'individu pointa sa machine vers elle puis leva les bras devant elle en signe de dénégation.

-Non, non... vous faites erreur!

L'homme ramena la machine vers lui, expliquant à Blue que cette dernière avait la capacité de produire des "Dings", ce qu'elle fit immédiatement après qu'il ait achevé sa phrase.  Toujours choquée, elle ne dit mot lorsque l'étrange énergumène ajouta que sa petite boite pouvait servir de micro-ondes et télécharger des BDs du... futur...

Ses yeux s'écarquillèrent de surprise quand elle se fit, encore une fois, qualifier de Zygon mais ce ne fut rien comparé à la mine qu'elle arbora une fois que la petite boite émit un son plus fort que les précédents et que le fou au noeud papillon l'interroge sur ses antécédents sociaux, histoire de voir si elle avait eu quelque contact que ce soit avec une autre personne.  Cette impatience qu'il démontrait!  Elle était presque... impolie!  Blue fronça les sourcils, soudainement très mécontente.  Elle avait envie de lui hurler un paquet d'insanités à la tête.

- Eh bien figurez-vous que oui, j'ai été en contact avec des gens!  Et ils étaient tous très normaux, comparativement à vous.  Ça ne serait pas plutôt vous le... "Zygon"?

Le dernier mot dit sur un ton extrêmement railleur, sarcastique voir idiot, accompagné de guillemets mimés des deux mains à l'aide de l'index et du majeur de chacune d'entre elles.  Décidément, ce monde était abracadabrant et la grande majorité de ceux qui l'habitaient étaient des cinglés.

À peine ses bras replacés le long de son corps, l'inconnu lui attrapa la main pour ensuite l'entrainer à sa suite à travers la foule immédiatement après lui avoir annoncé qu'il était possible que la "chose" qui l'avait touchée ait établit un lien psychique avec elle... et que ce fait la mettait en danger.  Blue protesta, ramena violemment son bras vers elle ce qui eut pour effet de stopper la course du gaillard à la machine et de le faire plonger son regard dans le sien.

- Oh là stoooop!

Elle se cambra par derrière, ayant presque l'impression que des rayons gammas allaient s'échapper des yeux de l'homme tant son regard sur elle était perçant.  Il constata ensuite, avec raison, que les yeux de son otage étaient intensément bleus puis lui demanda son nom.

- Blue Collins...?

Une réponse qui s'apparentait presque à une question tant la stupéfaction était grande chez la jeune femme.  Elle gardait un sourcil en l'air et un air mélangeant l'inquiétude, l'étonnement et le questionnement.  Sans plus perdre de temps, la course effrénée reprit de plus belle, amenant de nouveau Blue à vivement protester contre son kidnappeur.  Cette fois-ci, elle arracha effrontément son bras de la poigne de l'inconnu et osa même s'emparer de sa machine pour la lui brandir en plein visage.

- Ça, votre "Ding Ding", ce n'est rien de plus qu'un jouet pour enfant.  De quel droit osez-vous kidnapper les gens et les entrainer dans une course folle en prétextant qu'ils sont en danger de mort? Réveillez-vous nom de Dieu!  Ici, tout le monde est gentil.  Bon... il y en a des bizarres mais ils ne sont pas méchants! Ils sont justes... robotiques, disons...

*Petite pensée pour Amadeus*

- Ou affreusement laids...

*Petite pensée pour les Oods*

Elle lutta pour ne pas lancer la boite au loin ou encore la projeter sur le sol afin de la briser.  Reprenant un peu de contenance -et ainsi que son souffle- Blue la cala plutôt contre la poitrine de monsieur noeud papillon en la lui enfonçant avec peut-être un peu trop de force.

- Comptez-vous chanceux que je sois en pleine forme et que j'aie pu vous suivre.  Je n'ose imaginer comment se serait comportée une vieille dame si vous l'aviez ainsi accrochée par la main pour l'entrainer à votre suite. Eh ho! Vous m'écoutez?

Elle lui claqua des doigts juste au-dessus du nez puis croisa ses bras, l'air mauvais.

- Pour votre gouverne, mon esprit se porte très bien. Je vous confirme qu'aucun machin bizarre n'a établit de lien psychique avec moi...

Elle se pencha par en avant, la mine suspicieuse, les yeux plissés.

- Je dirais plutôt que c'est sur vous qu'il a établit ce lien... Je crois bien que vous n'avez pas toute votre tête très cher...

Un long soupir s'échappa d'entre ses lèvres alors qu'elle survolait les alentours, constatant que personne ne leur postait attention.  

- Je hais ce monde...

Des mots murmurés pour elle-même, pratiquement inaudibles, faibles et teintés de tristesse.

_________________
Where the hell am I...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Doctor

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Matt Smith
Messages : 20
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Whoniverse
A traversé la brèche en : 20 Octobre 2021
Est arrivé à Lumen en : 10 Janvier 2010

MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Jeu 6 Mar - 10:54

-Quoi ?...Quoi ?! Quoi ?!..

 Ce sont les seuls mots qui sortaient de la bouche du docteur alors que la jeune femme le remballait littéralement, mais...Quoi ?!

 Il essayait pourtant de lui sauver la vie, elle courait un grave danger et tout ce qu'elle trouvait à faire c'était le disputer parce qu'il avait été un peu trop brusque ? Brusque ? Jamais, ou du moins il ne s'en était pas vraiment rendu compte, mais plus important coûte coûte,il devait la convaincre de rester, elle devait l'accompagner, elle était en danger quelle que soit cette chose, c'était après elle qu'elle en avait, sinon elle ne l'aurait pas touchée de la sorte.

 Elle allait partir, elle était plus qu'agacée, elle haïssait ce monde, comme le docteur avait pu l'entendre dire faiblement, plus que de la colère c'est de la tristesse, une profonde solitude qu'il pouvait comprendre au final, elle avait perdu tout ce qui comptait pour elle et devait continuer à avancer, le Seigneur du Temps se reconnaissait parfaitement dans cette situation, si la pensée vive que les humains étaient différents et fragiles ne lui était pas passée à l'esprit, il aurait pu penser qu'elle était comme lui..

 En tout cas l'important était de la sauver, de la convaincre de le suivre et pour ça, solution de dernier recours, le docteur prit son souffle, toute son excitation précédente s'était dissipée, il était maintenant calmement placé face à la jeune femme qu'il fixait, son regard était profond, il ne pouvait rien y faire, c'était le docteur, et avec tout ce qu'il avait connu et tellement il avait souffert, c'est comme si ses yeux était un miroir vers son âme et qu'on pouvait l'entrevoir, ne serait-ce qu'à peine lorsqu'on le regardait droit dedans. Il voulait montrer à la jeune humaine qu'elle pouvait le croire, il attrapa les deux mains dans les siennes lorsqu'il eût rangé son boîtier maladroitement dans sa poche.

-Hé, hé, écoutez-moi c'est important, votre vie est en danger, je sais ce que vous devez penser, c'est complètement fou, impossible, ce type est fou...-ça je vous l'accorde, mais tout ce que je vous dis est vrai, réfléchissez, je suis passé par cette faille moi aussi comme vous, depuis que vous êtes là, il ne se passe que des choses invraisemblables !

Il prit le temps de souffler légèrement, puis dirigea son regard autour de lui tandis que sa tête bougeait légèrement pour inciter son interlocutrice à regarder avec lui.

-Regardez les passants ! Je suis venu en pointant une machine bizarre devant vous, je vous ai prise pour un extra-terrestre et est-ce que quelqu'un a daigné se retourner ? Non, pour eux, tout ça est normal, ça fait parti de leur monde, ça existe, et maintenant ça en veut à votre vie, vous devez me croire, si vous voulez un jour rentrer chez vous en vie...

 Il maintenait son regard contre les yeux de la jeune femme un long moment alors qu'il restait dans cette position mais il fût interrompu par un son qui pour lui était bien familier, celui de son TARDIS, il n'y avait pourtant personne pour le piloter, il était seul, alors qui...

 La réponse lui arracha un léger rire, qui ne dura qu'une seconde pourtant, qui pouvait piloter le TARDIS ? Eh bien personne d'autre que lui. Et la réponse apparût clairement lorsque sa copie parfait parfaite fit son apparition à la sortie d'une petite ruelle -Sûrement une version future.- et se dirigea en direction de Blue avec un large sourire.

-Ah Blue ! Salut ma belle, tu peux me tenir ça s'il te plaît ? Tu me le rendras au bon moment, oh version plus jeune.

 Ces derniers mots dirigèrent sont regard vers le Docteur qui avait été avec Blue tout le temps, celui-ci répondit de la même façon bien qu'un peu gêné, il l'avait appelé "ma belle", c'était normal, c'était même un signe d'affection chez lui, ça ne le dérangerait pas le moins du monde chez une amie, mais voilà, lui venait juste de rencontrer la jeune femme, c'était donc un peu déplacé de son point de vue.

 Le double donna à la jeune femme un engin étrange avant de repartir, une sorte d'objet mécanique long à bout vert, il s'agissait d'un tournevis sonique, mais ça la jeune femme n'était pas censée le savoir.

Le bruit de la machine était la preuve que le futur docteur s'était en allé et tout ce que trouva à faire sa version présente pour dissiper le malentendu était de se concentrer sur le danger, il fit alors un pas de plus pour se rapprocher de nouveau de la jeune femme et lui tendit sa main.

-On y va, cette fois ? Geronimo. Et il sourit..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Collins

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Tracy Spiridakos
Messages : 58
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sherlockian
A traversé la brèche en : 31 juillet 2010
Est arrivé à Lumen en : 2 avril 2010

MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Mar 25 Mar - 2:38

Apparemment, en aucun temps l'homme ne s'était attendu à ce que son otage réagisse ainsi et même si sa mine étonnée et surprise le démontraient avec évidence, Blue s'en contrefichait.  Depuis qu'elle avait atterrit à Lumen, elle avait le sentiment d'être entièrement contrôlée.  À tous les coups on lui ordonnait de faire des trucs, en passant par la recherche de boulot à celle d'un logis.  Visiblement, le monde de Naïa était des plus organisés.  On ne s'y ennuyait pas. Côtoyer des créatures bizarres et étranges et se faire à la réalité du quotidien, sans oublier de devoir s'adapter à regarder huit lunes à chaque soir n'était pas simple mais lentement, Blue y parvenait.  Sauf que là, tout de suite, se faire kidnapper par un joyeux luron pour ensuite se faire entrainer dans une course folle à travers les passants, soit disant parce qu'un bidule X avait créé un lien avec elle était... eh bien c'était trop!  Il y avait des limites à ce que ses nerfs pouvaient endurer.  C'était pourquoi, sans hésiter, elle s'était emportée contre celui qui l'avait entrainée, protestant contre ses méthodes douteuses même si, à quelque part au fond d'elle, elle soupçonnait / craignait qu'il soit possible qu'il dise vrai.

Elle l'observa, ses yeux plantés dans les siens, alors qu'il reprenait son souffle pour pouvoir s'adresser à elle d'une manière plus calme et posée que la fois précédente.  Blue ne souffla mot, se contenta de l'observer sans ciller.  L'expression que revêtait l'homme était profonde et... triste.  À cet instant, elle était convaincue qu'il disait vrai, qu'il n'était pas à se jouer d'elle dans le but de la tourner au ridicule ou de lui faire une bonne blague.  Il était réellement sincère, souhaitait véritablement lui venir en aide.  Subjuguée, elle le laissa cueillir ses deux mains aussitôt après avoir rangé son boitier à l'intérieur de sa poche, écouta religieusement ce qu'il avait à lui dire.  Pas une fois elle ne l'interrompit.  Puis ensuite :

- Je veux bien vous croire même si à l'intérieur de moi une petite voix me dit que vous êtes complètement taré.  Le fait est que vous me semblez tellement sincère et désireux de me porter secours que je ne peux que vous croire.  Mais je ne vous cacherai pas que j'ai peur.  Tout ceci est extrêmement étrange.  Je ne sais plus sur quel pied danser depuis que cette brèche m'a aspirée.  Je voudrais juste rentrer chez moi...

Elle prononça ces derniers mots d'une voix brisée mais néanmoins contrôlée.  Sa famille lui manquait terriblement.

- Il y a toutes ces espèces autour de nous, ces passants indifférents, ces créatures sorties de je ne sais d'où... elle sont gentilles et inoffensives mais peut-être bien... peut-être oui, qu'il y en a de mauvaises et que l'une d'entre elles a créé un lien psychique avec moi... alors je veux bien vous laisser une chance de m'aider si vous êtes à ce point convaincu que j'ai besoin de vous... Mais je vous le dis, je vous jure que si tout ceci est une mauvaise blague, vous le paierai cher!

Elle ravala un sanglot, empêcha des larmes de rouler sur ses joues puis inspira profondément pour préserver toute sa contenance.  C'est à ce moment qu'un bruit inconnu survint, bruit qui fit énigmatiquement sourire l'homme qui lui tenait toujours les mains puis, puis... puis.. amena son jumeau à se présenter à eux, tout sourire.

Blue bégaya des bouts de mots pratiquement inaudibles mais surtout décousus et complètement incompréhensibles puis accepta, hébétée, l'objet que le jumeau lui tendait.  Voilà ça y était, elle hallucinait!

- Avec... pl.. plaisir...

Elle lâcha les mains du premier jumeau pour prendre l'objet à bout vert puis le regarda s'en aller dans le même bruit entendu précédemment, confortablement installé dans cette espèce de cabine bleu qui pouvait très bien s'apparenter à celles utilisées pour téléphoner dans les lieux publics.

Pendant un moment, Blue regarda au loin, cherchant inconsciemment la cabine maintenant disparue puis émergea de sa transe lorsque le premier jumeau se rapprocha d'elle en lui tendant la main.  Perdue, la jeune femme l'accepta sans résister, glissa ses doigts entre les siens, prête à repartir.  Mais repartir où, cela elle l'ignorait totalement, tout comme elle ignorait qui -ou quoi- il était.

- Avant de repartir, je vous en supplie, dites-moi au moins qui vous êtes, d'où vous venez et ce que sont ces créatures qui ont supposément créé un lien avec moi.  Vous dites que je suis en danger de mort. Qu'est-ce qu'elles ont fait?  Où voulez-vous m'amener.  Pourquoi est-ce si urgent?  Je vais mourir comment si vous ne m'aidez pas?  Je vais faire une crise du coeur?  Me transformer en extra-terrestre?  Expliquez-moi ce qui se passe, je ne comprends rien... Et c'était quoi ça... ce jumeau, et cette cabine?  C'est quoi cet objet que j'ai dans la main?  Qu'est-ce que je dois en faire?

Son regard était suppliant, humide et surtout très inquiet. Elle voulait bien le croire, oui, mais avant elle avait besoin d'explications supplémentaires.

_________________
Where the hell am I...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Doctor

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Matt Smith
Messages : 20
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Whoniverse
A traversé la brèche en : 20 Octobre 2021
Est arrivé à Lumen en : 10 Janvier 2010

MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Sam 19 Avr - 4:19

-Avant de repartir, je vous en supplie, dites-moi au moins qui vous êtes, d'où vous venez et ce que sont ces créatures qui ont supposément créé un lien avec moi. Vous dites que je suis en danger de mort. Qu'est-ce qu'elles ont fait? Où voulez-vous m'amener. Pourquoi est-ce si urgent? Je vais mourir comment si vous ne m'aidez pas? Je vais faire une crise du coeur? Me transformer en extra-terrestre? Expliquez-moi ce qui se passe, je ne comprends rien... Et c'était quoi ça... ce jumeau, et cette cabine? C'est quoi cet objet que j'ai dans la main? Qu'est-ce que je dois en faire?

En voilà une bonne tonne de questions, non pas que le docteur n'aie jamais rencontré de personne curieuses, loin de là, d'ailleurs c'était même le type de personnes qu'il appréciait le plus, mais au vue du contexte et de la vitesse à laquelle la jeune femme énuméraient ses différentes incompréhensions, il valait mieux l'arrêter maintenant surtout que leur temps était limité.

-Douucement ! Doucement ! Tout va bien, une chose à la fois, Ok ? Pour commencer, il faut d'abord trouver où se cachent les Zygons, les zygons, c'est les créatures qui vous veulent du mal, des aliens métamorphes que je cherche depuis un moment, ils ont dû passer par la faille comme vous et moi.

Baissant d'un ton dans ses derniers mots, le docteur reprend la marche qu'il avait interrompu précédemment avant de poursuivre ses explications.

-Et en réalité, vous n'allez pas vraiment mourir, vous allez être placé dans une sorte de cocon biologique en état de léthargie profonde pour que le Zygon puisse actualiser son apparence à tout moment, donc vous ne serez pas vraiment morte.

C'est un fait que le docteur n'a jamais été très bon pour consoler les gens, du moins pas lorsqu'il s'agit de tergiverser autour d'une question puisqu'alors, l'intellect du seigneur du temps prend le dessus pour finalement le laisser simplement penser à voix haute, ce qui, au vue de la gravité de la situation est tout, sauf rassurant..

-Quoi que en un sens, si, vous n'existerez plus, et si il y a une vie après la mort alors, vous ne pourrez jamais en profiter et vous serez condamner à ne plus jamais rien faire ni même penser, donc...en un sens c'est pire que la mort....Mais rassurez-vous ! On va vous sortir de là.

Coupant donc court au rythme de sa pensée, il reprit sa marche d'un rythme plus soutenu avant de se souvenir qu'il restait quelques questions qui demeuraient encore sans réponse pour la pauvre humaine :

-Sinon, euh à part ça, ce que vous avez dans la main, c'est un tournevis -Il remarqua bien que la jeune femme avait du mal à la croire- Si si ! Vraiment ! C'est un tournevis, un tournevis sonique, et je n'ai pas de jumeau, celui que vous avez vu, c'est moi, je voyage dans le temps, ah, et enfin qui je suis...

Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, que deux créatures rouges humanoïdes qui l'avaient repérées ne s'écrient :

-Le docteur ! Attrapez-le !

Suite à quoi, il fixa sa partenaire avant de pointer du doigt le groupe d'extra-terrestres qui se dirigeaient vers eux en courant :

-Eh ben..C'est moi ! Je suis le docteur. Maintenant courez !

Et les voilà repartis pour une course effrénées dans le but simple de semer leurs poursuivants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Collins

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Tracy Spiridakos
Messages : 58
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sherlockian
A traversé la brèche en : 31 juillet 2010
Est arrivé à Lumen en : 2 avril 2010

MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Mar 27 Mai - 13:51

La mine encore et toujours inquiète, Blue continua de le fixer intensément, buvant chacune de ses paroles.  Même si son discourt demeurait farfelu et extravagant, elle le croyait.  Il y avait dans son regard un genre d'étincelle de vérité.  Un profond désir de vouloir l'aider à tout prix.  Bien-sûr qu'il paraissait fou à lier!... mais sa mine était juste trop sincère pour qu'il se moque d'elle.  Et puis, elle habitait à Lumen maintenant... un tout autre monde que celui d'où elle venait.  Un monde qui comportait des extra-terrestres et des gens bizarres.

- Mais pourquoi est-ce qu'ils en ont après moi?  Pourquoi pas une autre personne?  C'est parce que je viens d'ailleurs? Je ne leur ai rien fait moi...  Et je ne veux surtout pas être enfermée dans un cocon! Je ne veux pas dormir! Je ne veux pas qu'on se serve de moi pour commettre quoi que ce soit!

Elle parlait doucement tout en suivant l'homme, gardait le rythme, s'adressait à lui d'une voix normale, basse et troublée.  On voyait bien que son esprit virait à cent à l'heure, qu'un paquet d'autres informations ne demandaient qu'à sortir et trouver réponse.  Étrangement, autant elle souhaitait connaître toute la vérité, autant, d'un autre côté, elle n'était pas certaine de vouloir tout savoir.  Une chose était sûre toutefois, Blue désirait ardemment être sauvée même si rien du tout ne lui tenait à cœur ici, à Lumen.  Elle continuait d'espérer qu'un jour elle retrouverait son bien-aimé et quand ce jour arriverait, il valait bien mieux être vivante qu'être en état de léthargie dans une saleté de cocon.  Un état qui la rebutait totalement.

- Ce que vous me dites est dégueulasse.  Je ne veux pas ça!  Vaut mieux mourir que de vivre un truc pareil!

Elle grimaça tout en gardant le même rythme que l'homme, ne releva pas lorsque celui-ci lui mentionna que ce qu'elle tenait dans ses mains était un tournevis.  Vraiment?  Alors ça ne ressemblait pas du tout à l'outil qu'elle connaissait.  Elle le fixa un moment, la mine intriguée puis ouvrit la bouche en signe d'étonnement quand son partenaire de course lui avoua qu'elle avait eu affaire à son "lui" du futur.

- Ah Seigneur...

Quoi dire d'autre?  Ce monde était sacrément perturbant.  Assez qu'elle ne réagirait probablement pas en apercevant des éléphants roses à pois jaunes ou encore un dinosaure...  Oui tiens, pourquoi pas ramener ces bêtes à Lumen, puisque le voyage dans le temps existait?  C'était là une sacré bonne question.  Elle avait très envie de la lui poser seulement ils furent tous deux interrompus par... par quoi encore?!

- Mais qu'est-ce que c'est que ça nom de Dieuuuu???

Après les Zygons, ça.  C'est trucs rouges de forme humaine qui voulaient attraper celui qui tentait de l'aider depuis le tout début, à savoir... un docteur.

- Ça ne va pas là... J'ai des Zygons à mes trousses et vous, vous avez ces créatures rouges qui souhaitent vous mettre la main au collet!

Elle courait toujours, essoufflée mais déterminée à s'en sortir.

- Pourquoi vous ne faites pas apparaître la cabine bleue?  C'est ça qui vous sert de machine à voyager dans le temps?  Et ça, ce bidule, il sert à quoi?  C'est une baguette magique?  Si je le pointe sur les créatures, je peux les faire disparaître?

Blue se mit à le secouer par-dessus son épaule en direction des deux machins qui en voulaient au Docteur.

- Magie magie tournevis tue les méchants et retourne-les d'où ils viennent!

Elle l'agita de haut en bas, le fit tourner entre son pouce et son index puis ramena son attention vers le devant pour éviter de foncer dans les passants mais aussi pour ne pas se prendre un pied dans quoi que ce soit qui pourrait se trouver en travers de son chemin.

- Ça ne fonctionne pas ce truc, prenez-le et faites quelque chose!  Je ne peux pas croire, après tout ce que je viens de voir, que vous ne pouvez rien faire d'autre que de courir pour sauver nos fesses!

Sur ce elle s'arrêta, le cœur au bord des lèvres.  C'en était assez, elle ne pouvait plus continuer.  En cherchant son souffle, elle pointa des agents de police qui se trouvaient non loin d'eux.

- Là... la police... il faut... leur demander de l'aide...

Elle fit un pas vers eux, ne sachant pas trop si le Docteur allait la suivre...


Spoiler:
 

_________________
Where the hell am I...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Doctor

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Matt Smith
Messages : 20
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Whoniverse
A traversé la brèche en : 20 Octobre 2021
Est arrivé à Lumen en : 10 Janvier 2010

MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   Lun 9 Juin - 5:43

A peine eut-il le temps de se présenter qu'une course effrénée l'entraîna lui et sa jeune partenaire à travers les rues et ruelles de la ville, toujours avec ces créatures rouges à leurs trousses.

- Ça ne va pas là... J'ai des Zygons à mes trousses et vous, vous avez ces créatures rouges qui souhaitent vous mettre la main au collet!

-Vous voyez ces choses là ?! C'est des Zygons !

Il aurait bien voulu trouver une solution, réfléchir, trouver quelque chose, n'importe quoi, si bien sur la jeune femme ne faisait pas autant de bruit, rah les terriens, toujours à en faire des tonnes pour rien, enfin pour cette fois, il fallait bien admettre qu'ils étaient dans un sacré pétrin, mais bon tout ça faisait partie du quotidien du seigneur du temps, il trouvait donc cette "course" assez anodine jusqu'à ce que...

- Pourquoi vous ne faites pas apparaître la cabine bleue?  C'est ça qui vous sert de machine à voyager dans le temps?

-C'est pas si simple ! Ecoutez..

- Et ça, ce bidule, il sert à quoi?  C'est une baguette magique?  Si je le pointe sur les créatures, je peux les faire disparaître?

Hein ?... Le visage de l'homme, en apparence jeune, se crispa devant une telle remarque, ça c'était nouveau.

-Quoi ?! B-Bien sur que non !

Et comme si ça suffisait pas...

- Magie magie tournevis tue les méchants et retourne-les d'où ils viennent!

-Mais qu'est-ce que vous faîtes ?!

Ils réussirent malgré tout à arriver à l'entrée d'une vaste rue où la jeune compagne de fortune du docteur ne put plus courir, personne derrière, il semblerait qu'ils les avaient enfin semés, le regard du seigneur du temps scruta la place d'un oeil vif, rapide, il ne s'attarda qu'une courte seconde sur le policier au bout du trottoir sur lequel ils étaient, un élément qui semblait avoir attirer la jeune femme bien plus que lui.

- Là... la police... il faut... leur demander de l'aide...

L'homme releva la tête alors que son amie se dirigeait vers les "forces de l'ordre".

"Oh la police..." Dit-il en avançant vers elle pour lui attraper la main, il profita de cette instant pour rapprocher son visage du sien, dans le but d'avoir une discussion plus discrète, elle semblait exténuée et à vrai dire, il l'était aussi un peu, son ton de voix fût donc assez calme bien qu'on puisse y entendre une pointe de moquerie.

-Réfléchissez une seconde, vous allez leur dire quoi ? "Bonjour monsieur l'agent, nous sommes poursuivis par des créatures métamorphes venus de l'espace, vous pouvez nous aider ?"

"Il se pourrait bien, oui." Ces mots surgirent de la bouche d'un agent de police qui se tenait à côté d'eux, ils ne l'avait pas vus approcher jusqu'à ce qu'il passe d'un mouvement rapide les menottes aux deux personnes.

 Quelques minutes plus tard, les voilà arrivés au repaire des créatures, une sorte de base souterraine de haute technologie qui ressemblait en tout point à un laboratoire très sophistiqué, ce qui ne manqua pas d'attirer l'attention du docteur qui avait cette fâcheuse tendance à oublier tout danger ou autre lorsque quelque chose le fascinait. Il se laissa donc porter par cette élan alors qu'il se sépara de la jeune femme et de l'agent (visiblement un Zygon, ils sont métamorphes.) pour observer le haut de la bâtisse, tournant lentement sur lui même.

-Une installation souterraine de cette ampleur, vous l'avez construite en si peu de temps...C'est vraiment incroyable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]   

Revenir en haut Aller en bas
 

M.04 - TARDIS blue [pv Blue Collins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. Pink or blue, there the moment to know
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» San Jose Sharks && Columbus Blue Jackets (2)
» Blue max
» Oh Jhonny, si tu savais. [East Blue, rang C, Révolutionnaires, Aide & Elimination]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reality is Broken :: We are in Lumen ~ :: Other Places ~ :: x.Streets and Alleys.x-