Partagez | 
 

 M.04 - Live with a stranger? Let's do this!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blue Collins



Célébrité sur l'Avatar : Tracy Spiridakos
Messages : 58
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sherlockian
A traversé la brèche en : 31 juillet 2010
Est arrivé à Lumen en : 2 avril 2010

MessageSujet: M.04 - Live with a stranger? Let's do this!   Lun 17 Fév - 7:38

Samedi 10 avril 2010
Environs de 13h

Assise sur le dessus d'une table à pique-nique, ses pieds confortablement appuyés sur le banc de cette dernière, Blue observait, au loin, des enfants jouer dans le parc.  Les gamins étaient à rassembler des monticules de sable pour en faire des châteaux, tandis que d'autres grimpaient dans les structures colorées pour glisser dans des rires amusés et excités.  Autour d'eux, leurs mamans les surveillaient d'un oeil avisé et attentif tout en discutant ensemble de tout et de rien.  La journée était belle, chaude pour un mois d'avril, ensoleillée et sans nuages; une température différente de celle que l'on retrouvait habituellement au Canada à cette époque de l'année.  Son menton calé dans les paumes de ses mains, ses coudes plantés sur ses genoux, Blue ne cessait de fixer les petites familles heureuses qui s'animaient dans l'ère de jeu.  Elle rêvait d'être à leur place, d'être elle aussi avec ceux qu'elle aimait de tout son coeur.  Malheureusement, le destin -ou le hasard allez savoir- avait fait en sorte qu'on l'arrache brutalement à tous ceux qui comptaient pour elle. Apparue de nulle part, une brèche lumineuse l'avait aspirée et projetée ailleurs.  Maintenant, Blue était coincée à vie dans cet endroit remplit de martiens à tentacules s'exprimant avec une boule blanche... ou encore d'autres paraissant être la descendance de Bibendum Chamallow... De quoi faire rougir de jalousie les auteurs du film S.O.S. Fantômes, bref...

En soupirant, la jeune femme plongea dans ses souvenirs, se remémora son arrivée à Lumen... la pluie drue et glacée, le froid... sa tenue... quasi inexistante.  Et cet homme bizarre, robotique, distant et... flippant!   Qui l'avait secourue et l'avait amenée à l'UANA afin qu'elle puisse recevoir les soins adéquats à sa condition de nouvelle arrivante. Et maintenant qu'elle s'était "de force" trouvé  un emploi d'enseignante, ne lui restait plus qu'à se dénicher un logis pour... faire sa vie.  Un terme qu'elle n'aimait plus employer depuis qu'elle avait aboutit ici.  Parce qu'elle ne voulait juste pas "faire sa vie ici".  Elle voulait retourner chez elle, sauter dans les bras de Kyle et pleurer dans ceux de ses parents.  Mais ce n'était plus possible désormais. Rien ne serait plus jamais comme avant.  Jamais, jamais, jamais... Non, maintenant elle devait composer avec des inconnus, travailler à se reconstruire une existence, se faire de nouveaux amis, s'acheter tout ce qu'elle possédait avant, en passant des fringues aux appareils ménagers.  Se trouver un toit où crécher... Changer ce pantalon sport bleu foncé fait de coton trop chaud et ce t-shirt blanc immaculé avec... rien du tout dessus.

Pour l'heure, elle habitait toujours dans un des logements de L'UANA mais on lui avait bien fait comprendre que c'était temporaire alors Blue cherchait un endroit où elle se sentirait bien.  Le problème était qu'elle était... difficile. Ici, rien ne ressemblait aux constructions de Whistler. Ici tout était différent... même... les êtres vivants.  Alors pour se sentir quelque peu "chez elle", Blue souhaitait juste se dénicher un petit nid douillet qui lui rappellerait son coin de pays adoré.  

Quelque peu dépitée, elle jeta un oeil à sa montre. La prochaine visite sur sa liste n'avait lieu que dans une heure, elle avait donc largement le temps de... tuer du temps.  Mais quoi faire?  Elle n'en savait rien. La mine renfrognée, Blue se leva et se mit à marcher sur le petit sentier qui sillonnait le parc, ne portant guère attention aux passants qui se baladaient en discutant, aux mamans à poussettes et aux joggers en sueurs.  C'est à ce moment qu'un banal Frisbee atterrit devant elle, à ses pieds.  Blue se pencha pour le récupérer, se positionna pour le lancer à son propriétaire.  Ce fut un lancer gracieux et efficace qui, elle en était certaine, allait atteindre sa cible.  D'ailleurs, sans le vouloir, la demoiselle atteint... deux cibles car dans son élan, tout juste après que le disque rouge ait quitté sa main, celle-ci percuta de plein fouet un jogger qui était à passer non loin d'elle.  La main de la jeune femme s'écrasa avec violence sur le nez du pauvre gars qui dû s'arrêter tant le choc et la surprise furent grands.

- Oh non c'est pas vrai je suis désolée!  Je suis sincèrement désolée, je vous demande pardon...

Elle s'abaissa pour tenter d'attraper le regard de l'homme qui lui, s'était penché pour se couvrir le visage de ses deux mains.

- Ça va aller?  Vous saignez?

Malaise!  Total!  Et encore plus lorsqu'il se releva et qu'elle put enfin voir son visage, son.... MAGNIFIQUE visage et ses yeux d'un vert doux et pur.

- Vert...

Puis elle se reprit, bégayant des sons à peu près indiscernables et inaudibles.

- Je veux dire... bonjour!

C'était quoi cette chaleur qui lui brulait les joues, tout à coup?  Promptement, Blue porta sa main droite à sa figure, histoire de les toucher.  Elles devaient, vu leur température, être extrêmement rouge.  Arfff!!!!

_________________
Where the hell am I...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Anderson



Célébrité sur l'Avatar : Tom Welling
Messages : 29
Fiche : My story

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Primeval
A traversé la brèche en : 22 novembre 2008
Est arrivé à Lumen en : 30 janvier 2010

MessageSujet: Re: M.04 - Live with a stranger? Let's do this!   Jeu 6 Mar - 20:49

Des œufs et du bacon entre deux tranches de pain accompagnés par du fromage, de la tomate et de la laitue. Voilà ce qui avait tout du dîner parfait. Un jus d’orange pour tout faire passer. Assis à la table à dîner, David feuilletait le journal. Le silence s’intensifiait autour de lui tandis que ses yeux parcouraient un article critiquant un film qui venait de sortir. Chez lui, son vrai chez lui, il y avait toujours du bruit. Son frère qui revenait d’une sortie entre amis. Ou sa sœur qui venait lui exposer un de ses nouveaux projets. Ou encore sa nièce qui entrait de l’école. Il y avait toujours du va et vient. C’était la joie d’habiter quatre dans une grande maison. Ça ne le dérangeait pas. C’était même le contraire. Il aimait leur compagnie. Et depuis qu’il était ici, le silence lui pesait énormément. Ce n’était peut-être pas toujours facile entre eux, mais au moins, il y avait de la vie dans la maison.

La fin de son sandwich arriva trop rapidement à son goût. Il referma le journal une fois la critique finie et cala son verre de jus. Et maintenant? Il ne travaillait pas aujourd’hui. C’était sa journée de congé. Il était donc libre de faire ce qu’il voulait. En temps normal, il se serait sans doute occupé de sa nièce. Là, il n’avait rien pour s’occuper l’esprit. Certes, il connaissait des gens à Lumen. Ça se limitait surtout à son travail. Ce n’était pas dans ses habitudes. Il n’avait jamais eu de difficulté à se faire des amis. Mais ici… C’était différent. Certaines personnes étaient vraiment… bizarres. C’était pour peu dire. Et pour tout avouer, il ne voulait pas s’attacher aux gens ici. Il espérait trouver un moyen de s’enfuir d’ici et retrouver sa famille. On lui avait dit que c’était impossible. Mais, il avait vu tellement de chose bizarre dans sa vie qu’il refusait d’admettre que c’était le cas. Cependant, les mois avançaient et il n’avait pas trouvé comment y retourner. Et ça le décourageait légèrement. Peut-être serait-il temps pour lui de faire une croix sur son passé et de faire sa vie ici…

Le brunet attrapa son assiette qu’il déposa dans l’évier. Il en fit de même pour son verre. Et après avoir regardé dehors en se demandant ce qu’il allait faire de son après-midi pour la énième fois, il monta dans sa chambre pour se changer. Il enfila un pantalon de jogging gris pâle léger ainsi qu’un chandail à manche court bleu ciel. Il redescendit pour se glisser dans ses souliers de course. Un peu de sport ne lui ferait pas de mal. Et vu la température, c’était le moment idéal pour se faire un petit jogging. Il valait mieux en profiter, car c’était plutôt inhabituel pour un début d’avril. Il tourna la poignée de la porte et sortit sur le balcon. Il leva une jambe, restant en équilibre sur l’autre. Sa main s’étira vers l’arrière et vint l’attraper pour la tirer vers le haut. Il répéta le geste avec la jambe gauche. Après s’être étiré comme il se doit, il descendit le mini escalier et se mit lentement en mouvement.

Le parc. L’endroit idéal pour courir un peu. En plus, ce n’était pas très loin de chez lui. Une raison de plus pour y aller. Concentré sur son rythme cardiaque, sa respiration ainsi que le rythme de ses pas, il ne prêtait pas attention à ce qui se passait autour de lui. Il entendait des voix, des cris amusés et des rires lointains. Cependant, il ne tournait pas la tête vers eux. Il n’avait pas envie de se prendre un arbre à cause d’un manque d’inattention de sa part. Et encore moins un passant. Perdu dans ses pensées, il tentait de régler son problème de silence chez lui, question qu’il se sente un peu plus chez lui ici. Peut-être prendre un chat… Non, trop silencieux. Un chien? Ouais, ça pourrait le faire. Hum… Peut-être un saint-bernard. Naaaaaan. Ça bave beaucoup trop. Un caniche? Non! C’est affreux et ça n’arrête pas de japper! Et pourquoi pas un labrador? Ça bave beaucoup moins et ça ne jappe pas. Enfin, pas plus qu’il ne faut. Ouais, ça pourrait…

Puis une douleur l’envahit. Quelque chose l’avait frappé en plein visage. Sur le nez pour être plus précis. Surpris par le coup, David s’arrêta. Son nez élançait et, par réflex, il se pencha, tout en lâchant un petit : « aaaaah! », les yeux fermés. Il ne comprenait pas comment c’était arrivé. Finalement, il aurait pu prêter un peu plus attention autour de lui. Ouvrant les yeux, il passa son index sous ses narines afin de vérifier s’il saignait. Au même moment, il entendit une voix féminine qui ne cessa de s’excuser. Il aurait aimé lui dire que tout allait bien, mais elle ne lui laissait pas le temps de le faire. Et puis, penché ainsi, il ne devait pas avoir l’air d’aller bien.

- C’est pas grave, je vous assure, dit-il en tentant de paraître décontracté.

Le soldat examina son doigt. Un mince filet de sang s’était dessiné le long de celui-ci, mais rien d’alarmant.

- C’est bon, je saigne un peu, mais ça devrait aller. Vous avez un sacré bras, vous savez?

Sur ses dernières paroles, il leva doucement la tête, la sentant près de lui. Il préférait éviter un autre accident. Son regard capta aussitôt le sien. Il était si bleu, si intense qu’il s’arrêta un instant. Elle le tira de sa fixation en prononçant le mot « vert ». Muet, il la regarda sans comprendre. De quoi elle parlait? Et il finit par comprendre ce qu’elle voulait dire. Ses yeux à lui étaient verts. Mais jamais ils avaient provoqué une telle réaction chez quelqu’un.

- Bonjour, fit-il avec un sourire amusé, une lueur de malice dans le regard. Je m’appelle David. Et vous?

Il lui tendit la main comme il le faisait à chaque première rencontre. Pas celle sur laquelle il avait saigné, hein. Il savait vivre quand même! Il passa la main marquée par le sang sous son nez afin de s’assurer que le saignement était terminé. C’était le cas. Ouf! Il n’aura pas besoin de se rendre à l’hôpital! Ça aurait été le comble. C’était un simple coup donné par inadvertance. Il avait eu pire.

- Ça vous arrive souvent d’attaquer les passants comme ça? lui demanda-t-il avec un sourire qui démontrait clairement qu’il plaisantait. Vous n’allez pas recommencer, n’est-ce pas? Parce que ma réputation en prendrait un coup, si vous me mettiez KO devant tout le monde…

Bon, il exagérait. Comme si cette petite chose arriverait à le mettre inconscient pour vrai. Mais, c’était surtout pour plaisanter. Les yeux rivés aux siens, il attendait sa réaction avant d’engager réellement la conversation avec la jeune femme…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Collins



Célébrité sur l'Avatar : Tracy Spiridakos
Messages : 58
Fiche : Fiche

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Sherlockian
A traversé la brèche en : 31 juillet 2010
Est arrivé à Lumen en : 2 avril 2010

MessageSujet: Re: M.04 - Live with a stranger? Let's do this!   Mar 25 Mar - 3:08

Elle ne l'avait pas manqué, en lui balançant accidentellement un coup aussi brutal et vif sur le nez.  Ce n'était pas grave mais il n'en restait pas moins qu'elle l'avait frappé suffisamment fort pour provoquer un saignement.  Ouille.  Le pauvre.  Ça ne devait pas faire énormément de bien un choc pareil car oui, Blue avait un sacré bras, en effet.  L'inconnu n'avait su mieux dire.  Forte de plusieurs années de sports extrêmes, la jeune femme n'était pas fragile comme une petite feuille.  Elle était solide et forte, plutôt musclée et très en forme.  Le Frisbee qu'elle avait lancé était destiné à être reçu par une personne située à plusieurs mètres d'elle.  Elle n'y était donc pas allée de main morte en projetant le disque afin d'être certaine qu'il se rende à destination.  Cela expliquait pourquoi  le joggeur s'était pris un sacré coup sur le museau et que du sang s'en échappait.

- Oui j'ai disons un... un bon bras.

Ils se dévisagèrent quelques secondes avant qu'elle finisse par lui dire bonjour et qu'il en fasse de même, armé d'un sourire et d'une mine amusés.  Puis il se présenta et elle en fit de même.

- Blue...

Elle se mit à sourire elle aussi, un peu plus détendue, et prit une légère avance, prévoyant une réaction de surprise quant à son prénom.  À tout coup, les gens tiquaient quand elle se nommait.

- Oui vous avez bien compris, je m'appelle comme une couleur...

Elle accepta la main qu'il lui tendit, fit une mine gênée / amusée / désolée lorsqu'il se passa le doigt sous le nez pour une seconde fois.  Heureusement que plus rien ne s'en échappait.

- En fait oui, c'est toujours comme ça que je salue les passants.  Un bon coup sur le pif et "bien le bonjour comment ça va!".  Mais je vous rassure, je ne le fais qu'une seule fois.  Après, à la seconde rencontre, c'est tout autre chose.  C'est bien pire! C'est exactement comme vous dites, je mets les gens KO pour offrir un beau spectacle aux citoyens.

Petit hochement de tête pour approuver ses dires totalement faux. Elle l'observa, curieuse.  Pour la première fois depuis son arrivée à Lumen, elle avait la sensation d'avoir croisé quelqu'un de... normal.  Quelqu'un comme elle. Même si les gens tout autour, pour la plupart, leur ressemblait physiquement celui-ci, ce David était absolument... normal.

- Vous êtes normal.  Euh, je veux dire.. Je...

Bravo Blue!

- Vous... habitez ici depuis longtemps!?

Elle haussa les sourcils, sa question se terminant dans les aigues comme s'il s'agissait d'un mélange de questionnement et de constatation.  Cela pouvait presque autant passer pour une remarque qu'une demande de renseignement. Oh là mais attention, il ne fallait pas qu'il croit qu'elle était à le draguer hein!

- Enfin je veux dire, vous... semblez comme moi.

Elle se mordit la lèvre, gênée.  Plus elle ouvrait sa trappe, pire c'était.  Autant mettre les choses au clair tout de suite avant qu'il la prenne pour une folle tout droit sortie d'un asile...

- Je ne viens pas d'ici, je suis du monde #2, arrivée ici contre mon gré il y a de cela huit jours et je dois vous avouer que je lutte encore pour m'adapter à "ça".

"Ça" étant tout ce qui se trouvait autour d'eux, comprendre les passants, paysage et tout le tralala qu'elle indiqua d'un mouvement circulaire de la main.

- Avant je me présentais sous le nom de Blue Collins, maintenant j'ajoute "du monde #2".  Croyez-moi c'est bizarre!

Elle hocha la tête pour appuyer ses dires, l'air d'une fille dépassée par les événements. On lui avait apprit ça, à L'UANA, qu'il y avait plusieurs mondes. Le pauvre David devait assurément la trouver folle à lier.  En aucun temps il n'avait pu placer un mot depuis qu'elle avait mentionné l'avoir trouvé "normal".

- Je suis désolée je parle beaucoup trop, ça doit être l'effet de surprise et de nouveauté. Je... je vous laisser reprendre votre course, bonne journée.

Son sourire s'estompa tandis qu'elle fixait le sol en reculant, prête à reprendre la place qu'elle occupait cinq minutes plus tôt, c'est-à-dire sur le dessus de la table à pique-nique plantée non loin d'eux, à tout juste quelque pieds.  Là, elle pourrait replonger dans ses souvenirs, parler mentalement à sa famille et souhaiter que toute cette mascarade finisse par cesser et qu'un semblant de normalité refasse surface dans sa vie.  Dans sa nouvelle vie.

_________________
Where the hell am I...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Anderson



Célébrité sur l'Avatar : Tom Welling
Messages : 29
Fiche : My story

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Primeval
A traversé la brèche en : 22 novembre 2008
Est arrivé à Lumen en : 30 janvier 2010

MessageSujet: Re: M.04 - Live with a stranger? Let's do this!   Ven 9 Mai - 17:14

Aïe! Ça faisait mal! Son nez était douloureux, élançant sous le coup qu’il venait de se prendre. Bon, ce n’était pas non plus comme si on le lui avait brisé, mais juste assez pour lui causer un saignement. C’était à lui de regarder quand il courait, aussi! Il aurait pu l’éviter, s’il avait été plus vigilent. Il s’en souviendra la prochaine fois. La voix d’une femme lui parvint aux oreilles, alors qu’il était penché, se tenant le nez. Elle lui demandait si ça allait. Dès qu’il le put, il la rassura et la complimenta, lui disant qu’elle avait un bon bras. Ce qu’elle confirma. Finalement, il releva la tête et découvrit les yeux de la personne qui se tenait devant lui. Des yeux aussi bleus qu’un ciel sans nuage. David en resta muet pendant un instant avant d’être ramené sur terre. Elle lui parlait.

- Vert, maintenant blue… Vous allez passer toutes les couleurs de l’arc-en-ciel?

La jeune femme lui assura que c’était son vrai nom. Il la regarda quelques secondes, se demandant si elle allait lui dire qu’elle se payait sa tête. Quels parents auraient l’idée d’appeler son enfant comme une couleur? C’était des plans pour qu’il se fasse rire de lui. Il devrait y avoir une loi qui empêche les parents de choisir de tels prénoms. Il était prêt à parier que le prochain s’appellerait « spatule ».

- Euh… bien… J’espère que vous aimez le bleu, lui dit-il en lui serrant la main.

Quand il se passa le doigt sous le nez de nouveau, il remarqua sa mine semi gênée, semi amusée, semi désolée qu’elle lui fit. Le brunet lui montra alors son doigt après s’être assuré que le saignement s’était bel et bien terminé.

- Vous voyez? Il n’y a plus rien. Pas besoin d’aller à l’hôpital.

Blaguant, il lui demanda si elle mettait les gens KO par la suite. Elle lui assura qu’elle réservait ça pour la seconde rencontre.

- Merci de m’avertir, je n’oublierai pas d’apporter mon casque alors! J’aurais jamais imaginé qu’un jour, je rencontrerais une femme plus dangereuse que moi…

Un grand sourire se dessina sur ses lèvres. Sérieusement, il aimait bien Blue. Elle avait un bon sens de l’humour, il lui semblait. Et plus amicale que laissait penser le coup qu’il avait reçu de sa part quelques instants plus tôt.

Le soldat tenta de réprimer un rire quand elle affirma qu’il semblait normal, mais ne put s’en empêcher totalement. Elle lui posa une question, mais il ne lui répondit pas tout de suite, tentant de reprendre son sérieux. Quand ce fut le cas, son regard s’attarda sur ses yeux, cherchant une explication à la phrase qui l’avait fait rire. Et il comprit ce qu’elle voulait dire au moment où elle lui dit qu’il lui ressemblait, mais il la laissa finir.

- Non, attendez, fit-il, en la suivant. J’ai eu une petite amie qui parlait plus que vous, ce n’est pas un problème pour moi. Et puis, c’est le fun de rencontrer quelqu’un de normal.

Il insista sur le dernier mot d’un air amusé. Il la taquinait, évidemment. C’était la première fois que quelqu’un le qualifiait de cette façon. Soyons franc, ici, rien n’est normal et il est tout à fait normal qu’on se sente désemparé quand on arrive. Et la pauvre jeune femme semblait si dépassée par les événements, ça faisait peine à voir. Sincèrement, il n’avait pas envie de la laisser ainsi.

- Sinon, je comprends mieux pourquoi vous m’avez dit que je semblais normal, lui dit-il, un sourire toujours flottant sur ses lèvres. Je viens du monde #3 pour ma part. Je suppose que je ne suis pas exactement comme vous, mais là d’où je viens, je suis un humain et ma planète est la Terre.

Il y avait des mondes où il y avait des extra-terrestres. Ou encore des créatures tout droit sorties de film d’horreur comme les loups garous ou les vampires. Chez lui, il n’y avait rien de tout ça. Juste de gros dinosaures préhistoriques sortis de brèches temporelles. C’était ça, sa réalité à lui.

- Je suis arrivé en janvier. J’ai eu le temps de m’habituer, si on veut. En fait, je pense pas qu’on s’habitue totalement un jour. Disons seulement que j’ai réussis à m’adapter…

Une pointe de nostalgie se faisait entendre dans sa voix. Il regrettait son monde. Celui où sa sœur, son frère et sa nièce devaient le chercher. Au moins, il avait retrouvé ses partenaires. Il se sentait moins seul. Sauf chez lui.

- Êtes-vous arrivée seule, ici? Ou avez-vous de la famille ou encore des amis qui vous ont suivi?

Il lui semblait évident que la réponse était non. Sinon, elle serait sans doute avec eux en ce moment même, non? Cependant, il préférait s’en assurer.

- Quand est-ce que vous êtes arrivés? L’UANA vous a pris en charge?

C’était là que tous les nouveaux allaient à leur arriver. Ils s’occupaient d’eux pendant tant de temps. Ils considéraient que c’était assez de temps pour que les nouveaux retombent sur leurs pattes. David avait eu la chance d’arriver une semaine après ses collègues. C’était eux qui s’étaient occupés de lui.

- Avez-vous trouvé un emploi? Un logis?

Il lui semblait que c’était les deux choses que leur demandait l’UANA. C’était la base des besoins. Rapporter de l’argent pour pouvoir combler le besoin de se vêtir, se nourrir, se loger. Et trouver ce fameux logis afin d’assurer sa propre sécurité et y mettre ses effets personnels…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: M.04 - Live with a stranger? Let's do this!   Aujourd'hui à 6:11

Revenir en haut Aller en bas
 

M.04 - Live with a stranger? Let's do this!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Vive le Naheulband en live !!!!
» XBOX LIVE NHL12
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reality is Broken :: We are in Lumen ~ :: Other Places ~ :: x.Lumen Park.x-