Partagez | 
 

 Amadeus M. Wolfward. Don't Blink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amadeus M. Wolfward
♱ Blink and you're Dead
[Weeping Angel]

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Misha Collins
Double Compte : Reality
Messages : 266
Fiche : Click Ici
Age : 26

My Life in Lumen
Monde d'Origine : Whovian
A traversé la brèche en : 20 Octobre 2009
Est arrivé à Lumen en : 20 Février 2010

MessageSujet: Amadeus M. Wolfward. Don't Blink   Dim 12 Mai - 12:26

Amadeus M. Wolfward
Feat.Misha Collins
Identity
Nom : Wolfward
Prénom : Amadeus, Matthew
Genre : Magnifique mâle ♂

Age & Date de Naissance : Age réel inconnu. Néanmoins, puisqu’il semble avoir la trentaine bien placé, les autorités de la ville ont décidé de lui attribué un âge précis et une date de naissance, soit : 36 ans, 18 Janvier 1974.
Lieu de Naissance :  Inconnu.
Nationalité et Origine : Etant un Weeping Angel à l’origine, on ignore d’où il vient réellement.
Monde d'origine : Whoniverse

Espèce : Weeping Angel. Humanisé par la brèche. Il était un des quatre à s’être attaqué à Sally Sparrow.
Groupe Sanguin : Etant en Weeping Angel humanisé, il ne possède pas de groupe sanguin.

Metier : Apprenti Vendeur et Réparateur dans une boutique d’Horlogerie.

In my mind
Amadeus atteindra son humanisation complète le 20 Septembre. Il supporte moyennement celle-ci. Autant cela peut très bien aller pendant un certain temps, autant il peut très mal le tolérer à d’autres. Cela peut le mener à des petites crises bien souvent de violence ou de rejet de ses propres sentiments. Voir à des maux de tête.

Curiosité.
Probablement l’une des choses qui caractérise le plus l’humanisation de cet Ange Pleureur. Il s’était toujours moqué de comprendre le mode de vie de l’espèce humaine mais à présent qu’il doit s’y fondre, il s’y intéresse de très près. Bien entendu, il se retrouve bien souvent pris au dépourvu face à certaines lois et conventions sociales. Présente dès le début donc, la curiosité le pousse à essayer de s’intéresser à tout ce qui peut attirer son attention. Ce qui lui attire parfois des ennuis lorsqu’il se met à suivre de manière tout sauf discrète un badaud dans la rue.

Contrôle.
Peut-être est-ce dû à sa véritable nature, mais il aime avoir un certain contrôle – Essentiellement sur le temps. Sans doute est-ce pour cette raison qu’il aime prendre tout ou n’importe quoi en photo. Il a l’impression de capturer un instant, plus ou moins précieux. Il tient également à s’auto-controler, entendre par là qu’il aime sa liberté et ne supporte pas qu’on décide pour lui. Et les obligations humaines l’agacent bien souvent ! Il est et restera selon lui un être libre qui fait ce que bon lui plait. Les seuls personnes ayant possiblement quelque chose à redire sont ses frères et sœurs, et encore plutôt seulement le frère et les deux sœurs avec qui il a toujours avant de passer cette brèche. Brèche qu’il apprécie malgré tout, sans elle, il serait toujours piéger.

Haine.
Toujours présente. Celle-ci est principalement dirigée vers Le Docteur. Lorsqu’il apprendra que celui-ci est présent à Lumen, il cherchera à le détruire par tous les moyens. Il peut avoir des petites tendances à être quelque peu méchant voir parfois même plutôt sadique, tant par les gestes que les paroles qu’il apprend de mieux en mieux à manier avec éloquence. Surtout s’il est de mauvaise humeur, affamé ou s’il est dans un moment où il ne supporte pas son humanisation. Parce qu’il ne la tolère pas toujours très bien.

Amitié.
Humanisé suffisamment depuis son arrivée pour nouer des liens amicaux, Amadeus à tout de même du mal avec ces derniers. Il a tendance à paniquer plus ou moins lorsqu’il commence à ressentir un peu trop de sympathie pour une personne. Au départ, il confond souvent cela pour de l’intérêt jusqu’à parfois ne plus savoir différencier les deux. Ce qui lui donne parfois un air soit timide ou instable puisqu’il tentera possiblement mais pas obligatoirement à vous éloigner de lui. Parce que franchement, c’est contre nature ce genre de sentiment ! D’ailleurs, en toute logique, il sera totalement humanisé dans la Mi-Septembre, vers le 20. Pouvant atteindre 80% il pourrait peut-être expérimenter un jour une petite amourette, un béguin. Mais une chose est sûre, cela l’affolera complètement et le rendra certainement complètement malade et certainement ridicule.
How I look
Qu'il est beau, mon perso ! A vrai dire, c'est une bête d'œuvre d'art et il devrait avoir sa place au Louvre. Pour sur qu'il est, faut qu'il fasse gaffe à la discrétion puisqu'il est à peu près sur que toutes les voitures le klaxonnent. Même en meuf, je suis sur qu'il est bonne. Bref, le mec parfait, zéro défaut, en somme. Pourtant, je sens que vous n'allez pas vous contentez de ceci, vous voulez des preuves ! Une description plus...développée. Et bien, soit ! Commençons avec logique, monsieur mesure un beau mètre quatre-vingt. Ce qui est, à mon sens, une taille très correcte. Et puis, au niveau de la corpulence...Oui on peut dire qu'il est plutôt bien foutu. Il s'entretient, sans faire dans l'excès. On n'aimerait quand même pas se prendre une baffe de sa part. A moins d'être maso, mais ça. Après quoi, il prend soin de lui...Enfin dans le genre normal une fois encore, il a une belle peau et il sent bon le /sable chaud/ gel douche. Hum, elle est claire...et bronze assez joliment, mais pas trop, lorsqu'il y a du soleil. Venons en donc, à son visage ! Oui, il n'y a aucune logique là dedans, mais zut. Eh bah ma foi, il est mignon, c't'homme là ! Comme je le disais au début, de tout manière. Le truc qu'on remarque de suite, genre sans se forcer et chercher pendant dix ans quelque chose qui se distingue...Ce sont bien évidemment ses yeux. Ils sont...bleus. Mais un bleu, mes enfants ! Selon la lumière, il ne semble pas du tout pareils. Parfois il est à peine visible, donnant à ses yeux un faux air noir ou grisé. Alors qu'à d'autres moments on ne voit plus que lui mais dans des luminosités différentes, tantôt foncé, tantôt clair et tantôt entre les deux. C'est assez drôle comme la lumière environnante peut lui changer la couleur de ses mirettes. Et puis ! Il a un de ces regard ! En dehors de ça, il a un nez bien fait et de jolie lèvres rosés comme il faut. Niveau pilosité, ça dépend de son humeur il peut tout aussi bien être rasé de près qu'aborder la petite barbe et moustache de deux ou trois jours, rarement plus. N'empêche, l'un ou l'autre, il reste charmant. Que dire ? Ah oui ! Ses cheveux ! Il a de beaux cheveux brun, fin et doux...où il fait sans doute bon d'y passer la main. Et il aborde une coupe assez courte qui lui sied à merveille, que demande le peuple...hein ? Pour finir, niveau style vestimentaire...il est assez simple, costume, cravate et un par-dessus dans les tons marron clair/beige. Bien qu’il lui arrive d’être juste en jean et pull, ou chemise simple.  Alors, alors ! N'est-ce pas, qu'il est très beau mon perso ? Il roxe mon Amadeus !

Because I am someone

« Je suis de la pierre. Eternellement. Pour toujours. »

Une statue pouvait-elle penser ? Peut-être pas comme tout le monde, néanmoins il semblait que cette phrase tournait en boucle dans la tête de celle-ci. Comme une litanie incessante et incontrôlable. Enfermée dans la cave de cette maison abandonnée, ses mains frôlant sans jamais les sentir celle de ses sœurs. Son regard fixant celui du frère d’en face. Ils étaient tous pris au piège par eux-mêmes contre leur propre volonté. Incapable de bouger, de le désirer. Seule persistait l’évidence dans son esprit « Il était de la pierre ». Pourtant au fond de lui, quelque chose devait probablement souhaiter que son frère baisse les yeux ou d’en être lui-même capable. Malgré tout, de par sa nature, il n’était pas conscient de ce fait.

Comment en était-il arrivé là ? Tout avait pourtant si bien commencé. Lorsqu’un jour on les libèrerait sans réellement le vouloir, la réponse s’imposerait à son esprit. Le Docteur.

Bien des lunes auparavant ~

Charognards. Rien de rien. A peine l’ombre de ce qu’ils étaient vraiment. Ils n’aiment pas ça. Ils veulent retrouver leur pleine nature. Leur véritable grandeur. Et Ça allait les aider. Avant, ils devaient juste de débarrasser d’eux. Ce qui n’allait pas être très difficile.

Il l’a touché ! Il a frôlé son épaule ainsi que celle de la femelle. Il en aurait souris s’il en avait été capable. Il se sentait requinqué, revigoré par l’énergie temporelle à jamais perdu de ses deux-là.  Son frère et ses sœurs étaient ravis. Il le savait. Il le percevait. La boite bleue qui les intriguait tant n’était pas loin. Elle leur serait tellement utile. L’un de ses proches s’était emparé de la clef. Il ne restait qu’à s’y rendre. Malheureusement, ils n’avaient pas été assez rapides. Ironie. L’avant de la maison avait été envahie. Ils ne pouvaient pas sortir, les regards se posaient partout. Ils observaient les choses se dérouler sous leurs yeux à travers les vitres de la fenêtre. Un homme le regarda, le changeant momentanément en pierre. Après quoi, suite à un geste de ce dernier, le tant convoité vaisseau fut embarqué.

Retrouver la Cabine avait alors été leur seul but. Mais comment ? Où avait-elle pu être emmenée.


Sally Sparrow ~

Son frère l’avait vu. Du fond du jardin. Il avait également vu le message qu’elle avait découvert et qui lui était adressé, juste après qu’elle se soit sauvée en courant. Une mise en garde du Docteur. Le Docteur. Il lui semblait que c’était l’homme qu’il avait zappé il n’y a pas si longtemps. S’en méfier. Ils devaient s’en méfier.

Elle réapparue le lendemain, accompagnée. Pas pour longtemps. Son amie s’aventura un peu trop seule et sa sœur en profita pour l’envoyer loin dans le passé. Peu de temps après, il entendait des bruits de voix venir du rez-de-chaussée. Rien de plus. L’échange dura quelques minutes avant que les escaliers ne se mettent à grincer et que Sally ne débarque dans la pièce où ils étaient réunis. Les yeux cachés par leurs mains, comme-ci ils étaient en train de pleurer. Ils passaient de l’état de pierre à l’état d’être vivant aussi aléatoirement que rapidement. Elle lui tourna le dos. Il ne résista pas à l’envie de l’observer. Devait-il la zapper ? Une force intérieure le retint alors qu’elle arrachait vilement la clef de la main de sa sœur. Après quoi, elle se sauva rapidement.

Ils étaient là, à l’observer derrière la vitre. Et, à l’unisson décidèrent qu’il leur faudrait la suivre.

Ce qu’ils firent. Alors qu’elle se rendait dans un café puis dans une boutique où elle resta un bon moment. Finalement, elle ressorti pour se rendre dans une grande bâtisse. Où, il lui semblait, se trouvait l’Autorité de cette espèce. Et c’est là. Qu’ils la trouvèrent. Dans une pièce remplie de voitures, elle était là : La Boite Bleue. Sally aussi et cet homme qui avait embarqué leur précieux bien également. Ils parlaient, de cette si étrange manière. Ils se séparèrent. Elle partit, il resta sur place. Son frère et ses sœurs étaient déjà près du vaisseau jusqu’à ce qu’il les bloque ! Il n’arrêtait pas de les fixer, de tourner autour d’eux, de les empêcher de s’emparer de ce qui leur revenait de droit. Jusqu’à ce qu’il s’approche trop près de lui, jusqu’à ce qu’il fasse l’erreur de cligner des yeux.

Ils s’emparèrent du vaisseau, le ramenèrent dans la maison. Sauf que persistait un problème majeur. Où était la clef ? Ils ne pouvaient pas l’ouvrir sans ce petit bout de métal. Ils s’en souvinrent. Elle l’avait gardé.

Cependant, ils n’eurent pas à la chercher, elle revînt d’elle-même la nuit venu accompagné d’un type. Elle posa un drôle d’appareil sur le sol, et la voix de ce « Docteur » se mit à résonner. Il les mettait en garde. Il les mettait en garde contre eux ! Comment osait-il ? De quoi se mêlait-il ? Ils devaient s’emparer de cette clef au plus vite.

Les évènements de la soirée défilèrent à une vitesse folle. Il sentait leur peur. Ce qui l’amusait. Elle avait la clef. Il devait récupérer la clef. Lui, un l’un de ses semblables. Elle se retrouva à la cave. Le mâle aussi. Ainsi que le vaisseau. Ils étaient pris au piège, il ne restait qu’à leur arracher la clef et les envoyer loin dans le temps. Son frère fit vaciller la lumière, pour pouvoir les empêcher de les regarder. Malheureusement, ils furent plus rapides et se refugièrent dans ce qu’ils désiraient tant. Ils tentèrent bien de les faire sortir, basculant la cabine dans tous les sens, cherchant à pénétrer à l’intérieur et tant pis pour la clef ! Seulement, ils se firent avoir. Elle disparue, et placés comme ils étaient, chacun face à un frère ou un sœur, ils se retrouvèrent piégés malgré eux par eux-mêmes. Il eut conscient que Sally et le garçon partaient. Les abandonnant là, à leur triste sort.

Lumen ~

20 Octobre 2009, environ un an après les évènements.

Un son étrange, comme un bourdonnement. L’air devant lui semble se déchirer, s’ouvrir sur une fissure faite d’une lumière aveuglante. Sa tête se penche. Sa tête de penche ? Il n’est plus en pierre ! La chose empêche son frère de le regarder et vice-versa. Curiosité. Il tend la main vers la brèche, mauvaise idée. Il se retrouve aspirer, il se sent chuter, chuter et encore chuter. Une douleur atroce traverse tout son être, il ignore ce qui lui arrive, si ce n’est que ça fait mal affreusement mal. Et puis plus rien. Ses pieds frôlent le sol. Il est dehors. Il y a d’autres personnes, certains paniqués, d’autres plus calmes. Il se bloque. On le regarde. Il ne peut plus bouger, de la pierre, il est de la pierre….Ses yeux clignent malgré lui. Ses yeux ont cligné ? Comment est-ce possible. On le regarde et mis à part ça, il est bien incapable de faire une chose pareille. Son regard se baisse sur ses mains. Ses pupilles s’agrandissent en constatant ce qu’il voit. Elles sont humaines. Il se touche, se tâte le visage. De la peau. C’est quoi ce bordel ? Et c’est quoi qui lui tord l’estomac ? De la peur ? De la panique ? D’où est-ce qu’il ressent ce genre de choses ? Qu’est-ce qui lui arrive ? Où sont ses sœurs et son frère ?

On s’approche de lui. On lui parle. Il ne dit pas un mot. Parler ? Pourquoi parlerait-il, quelle idée saugrenue. On le guide, avec d’autres personnes. Il en frôle une, rien ne se passe. Il ne comprend pas. Il se retrouve dans un bâtiment. Où, un homme à l’air affable leur explique la situation. Ils sont à Lumen, ville d’un univers parallèle situé dans le pays d’Antelü, sur la planète Naïa dans la galaxie de Sélène. Nous sommes le 20 Février 2010. On leur dit également qu’ils seront logé jusqu’à pouvoir le faire eux-mêmes. Qu’on va prendre leur identité et les aider à trouver un travail. Un travail ? Qu’est-ce que c’est que ça ?

Son tour arrive. Il doit donner son nom. Il n’en a pas. Il plante son regard dans celui de la personne. Toujours aussi surprit de pouvoir toujours bouger.

_ Je ne sais pas.

Ses lèvre ont bougé presque malgré lui. Le son de la voix l’étonne. Il peut parler. Comment sait-il parler ?

On le regarde, dubitatif. Amnésique, le déclare-t-on. Avant que de nouveau, ses pensées ne ricochent jusqu’à ses cordes vocales.

_ Non. Je n’ai pas de nom. Je ne suis pas…N’était pas humain.

Il parle de manière mécanique, s’en est presque inquiétant. Il sent la colère monter doucement en lui. Il se sent affamé. Il doit zapper quelqu’un, il doit se nourrir de son énergie temporel. Il tend la main pour toucher la personne en face de lui, mais encore une fois, rien ne se passe.

_ On va vous prendre en charge.

Il apprend que ce n’est pas la première fois. Un cas comme le sien est déjà arrivé. Avec quelqu’un comme lui ou différent ? Il ne pense pas à poser la question. Il n’a même pas dit ce qu’il était. Alors, dans les jours qui suivent, on lui génère une identité « Amadeus Matthew Wolfward » il n’en voit pas l’utilité, mais d’accord. On l’emmène dans un drôle d’endroit, soi-disant pour s’assurer de sa bonne santé. Il n’aime pas ça, ça pue. Les odeurs, ça aussi il faut qu’il s’y habitue. Elles l’agressent de partout. Quelques jours plus tard, on l’aide à trouver un moyen de gagner sa vie. Ce n’est pas une mince affaire, Néanmoins, dans les environs du 10 Mars, il se retrouve dans une Horlogerie à apprendre le métier de vendeur et de réparateur. C’est lui qui a choisi. Des montres, des horloges, des réveils. Des représentations du temps. Et, encore plus tard. Le 20 Mars, on lui trouve un logement. Un appartement et un gagne-pain, quelle notion étrange.

Il s’habitua néanmoins à ce nouveau statut d’humain. Il se nourrit même comme eux. Pourtant, il continue d’avoir faim. Il est affamé. Tellement affamé qu’il finit par réussir à envoyer quelqu’un dans le passé. Il comprend enfin comment il fonctionne à présent, comment il doit s’y prendre. Seulement, il le sait, la personne ne s’est retrouvée zappé que de quelques heures, pas plus de deux. Ce qu’il n’aime pas. Cela se révèle suffisant, sans doute que sa nouvelle nature requiert moins mais ça ne lui plait pas. En revanche, il y a autre chose qui lui plait. Il se rend compte qu’il est encore capable de se mouvoir rapidement, très rapidement, lorsqu’il le veut.

Il découvre également quelque chose, la photo. Oh, il ne se découvre pas un talent particulier non. Il comprend juste qu’il aime se servir de cet appareil

Habitué à sa nouvelle nature, donc ? Pas exactement. Il a encore du mal à gérer les émotions humaines. Il oscille entre rester dans le droit chemin et se fondre dans le paysage et l’envie de tordre le cou de chacun. Il ne sait plus très bien qui il est. Et son frère et ses sœurs, il s’inquiète pour eux. Il n’aime pas ce sentiment. L’inquiétude. Il est à deux doigts de devenir dingue par moment.

Et Avril arrive à grand pas.




Details

- Son identité lui a été donnée par l’UANA en utilisant un générateur automatique. En réalité il n’en possède pas, les Anges Pleureurs n’ayant pas besoin de nom.

- Il lui arrive parfois de rester complètement paralysée lorsqu’on le regarde jusqu’à ce qu'il se souvienne qu’il est capable de bouger lorsque c’est le cas à présent.

- Il parle de manière mécanique, très calme. Néanmoins parfois, sa voix trahit ses émotions sans qu’il ne sache comment et cela le surprend.

- Son rapport avec la nourriture humaine peut-être excessif. Il aime bien les saveurs, du coup, il mange souvent tout et n'importe quoi. Il semble ne prendre aucun poids.

_ Prendre des photos, avoir cette impression de capturer le temps, le calme et le rassure. Il adore donc trimballer un appareil partout où il va.

_ Il travaille donc officiellement dans une boutique d’Horlogerie et continuera donc par sécurité. Néanmoins, il a vite compris qu’il pouvait revendre certaines photos à différents journaux, sérieux ou à potins selon la nature de ces premières. Il vend parfois des vidéos aussi, mais préfère la photo.

- « Tout ce qui contient l'image d'un Ange devient un Ange ». C'est pour cette raison qu'Amadeus a parfois tendance à se prendre en photo et à les accrocher sur une frise posée sur un mur chez lui, dans l'espoir que cela fonctionne encore. Il laisse parfois une vidéo de lui-même défiler pendant des heures.

- Il aime bien les Statues de Pierre, surtout si elles représentent un Ange. Il s'imagine parfois qu'il s'agit là de quelqu'un de sa nature.

_ Il n’aime pas cette notion du travail. Il risque fortement de finir par éliminer son patron pour pouvoir décider de ses propres horaires. [Pourra être édité, si cela arrive]
Come on ! Who are you?
Pseudo : Neph.
Age : 21 ans
Code du règlement : Validé by myself
Comment avez vous connu le forum ? Je l'ai fais.
Votre avis : Uh uh hein =P
codage fiche par Loun-Ao

_________________




Trois chocolats de reçus ~ Blue Collins ♪


Dernière édition par Amadeus M. Wolfward le Mer 22 Mai - 13:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reality

avatar

Célébrité sur l'Avatar : Crack
Double Compte : Amadeus M. Wolfward
Messages : 264

MessageSujet: Re: Amadeus M. Wolfward. Don't Blink   Mar 21 Mai - 11:41

Et je me valide à nouveau ! En espérant mieux apprivoiser ce personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Amadeus M. Wolfward. Don't Blink

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Wolfgang Amadeus Mozart [Validée]
» Défi Guerre des dieux (oo6) - Amadeus Debussy
» Amadeus :)
» procès BLINK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reality is Broken :: Everything is here for a reason ~ :: Who is your character ? :: x.You Can Play.x-